balades motos
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Lucas Mahias, Wild Card au Grand prix de Brno? Il manque encore de l'argent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fazer06
Admin
Admin
avatar

Masculin

MessageSujet: Lucas Mahias, Wild Card au Grand prix de Brno? Il manque encore de l'argent.   Dim 27 Juil 2014 - 21:29

27-07-2014 11:15 ExclusifPhotosMarc Seriau 5
A trois semaines du Grand Prix de Brno, il est temps de faire un petit point avec Lucas Mahias, qui pourrait y participer sur la TransFiormers de Christian Boudinot.
GP-Inside : Lucas, revenons d'abord sur ta performance au Grand Prix de France où tu as finis 18ème, ce que tout le monde a salué. En Moto2, tu avais un moteur moins puissant que ta Yamaha du championnat de France. Où as-tu été le plus rapide?
Lucas Mahias: "Dans tous les cas, j’ai roulé plus vite en Grand Prix qu'en FSBK (ndlr : 1.38.616 vs [i]1.39.248), donc Le Mans était un bon weekend même si seuls les puristes ont compris les raisons pourquoi j’ai fini 18ème.
[/i]Après je pense que j’ai montré ce qu’il y avait à montrer ce weekend là. J’ai fait mon maximum autant pour la moto que pour moi, donc on a jeté les cartes et on a fait le mieux qu’on pouvait faire ce weekend."
GP-Inside : Tu évoques les puristes, mais peux-tu expliquer pour les autres?
Lucas Mahias: "Oui, mais parce que j’étais 13ème durant la course et ce que les gens lambda qui regardaient celle-ci n'ont pas compris pourquoi j'ai rétrogradé, ou alors ont pensé que je n'avais pas tenu à cause du plus grand nombre de tours qu'en championnat de France.
Mais ce n’était pas ça. C’était plus spécialement des problèmes sur la moto, des problèmes de suspensions et de setting. Pour rappel, tout était neuf et on n’avait jamais enchainé plus de 10 tours avec la moto, et là on se retrouve à faire 26 tours donc, automatiquement, au niveau réglages, on était un petit peu à côté et, vraiment, à partir du 15ème tour j’ai commencé à avoir de grosses pertes de grip et j’ai perdu 3 ou 4 dixièmes par rapport à mon chrono habituel alors que, à la différence, les autres, derrière, ne les perdaient pas et sont donc remontés.
En Grand Prix , personne ne lâche et quand tu as 4 secondes de retard sur le mec de devant, tu ne te dis pas que c’est fini , donc ils ont continué à attaquer et sur les tours qu’il restait, à perdre 4 ou 5 dixièmes au tour, je n’ai pu que subir cela pour terminer à la 18ème place."

GP-Inside : Tu as tourné plus vite malgré un moteur moins puissant ; quelle est la part du châssis et quelle est la part des pneus pour expliquer cette progression?
Lucas Mahias: "Je pense qu’en championnat de France on a des pneus plus performants. J’en suis même persuadé. Maintenant le châssis est plus rapide. En Grand prix, ce sont de vraies motos de course; la moto va où tu as envie qu’elle aille, tu peux rentrer beaucoup plus vite dans les virages, tu passes plus vite, tu ré-accélères plus tôt, même s’il y a moins de puissance et que les pneus ont moins de grip. C’est un ensemble de choses qui font que la Moto2 va plus vite. Il n’y a pas de secret, c’est tout à fait logique mais on a pu voir que le chrono que j’ai fait avec ma Supersport du FSBK, donc avec une moto d’origine, n'est quand même pas loin des chronos d’une moto de course. Je pense que c’est ça, le point à retenir."
GP-Inside : Au sujet des souscriptions lancées pour Brno, ta Wild Card a-t-elle de bonnes chances d’aboutir?
Lucas Mahias: "Honnêtement, je ne m’en occupe pas du tout, et, comme pour les courses précédentes, c’est Christian qui gère ça de son côté. J’ai déjà un emploi du temps très chargé et les Grand Prix, c’est un bonus. Ne pas m’en occuper est la meilleurs façon de ne pas se monter la tête et de se prendre le bourrichon. Il m’appellera surement une semaine avant en me disant « c’est bon, on a l’argent et on y va ». C’est écrit dans mon calendrier et il sait que je suis disponible. Etre prévenu au dernier moment est une façon de ne pas s’inventer des courses dans la tête et de ne pas réfléchir à trop de choses, tout en restant le plus détendu possible. C’est mieux pour moi."
GP-Inside : Tu dis que les Grand Prix,  c’est un bonus mais, à terme, c’est quand même ton objectif ?
Lucas Mahias: "Oui, oui, bien sûr. Mais à trop se dire que c’est un objectif, c’est la meilleure façon d’être déçu, de se stresser, de se bloquer, de se dire que c’est la chance de sa vie. Pour l’instant, cette année, j’ai la chance d’avoir pas mal de pistes à droite à gauche, de faire de la moto et de gagner  ma vie en faisant cela, donc c’est déjà bien. La suite, c’est du bonus et on verra pour 2015, mais c’est certain que le bonus, à chaque fois que je l’ai, je saisis ma chance au maximum. Mon but est bien d’aller en GP une saison entière."
GP-Inside : A ce sujet, as-tu des contacts privilégiés avec Tech3 pour 2015 ?
Lucas Mahias: "Honnêtement, non. Si j’en avais, je le dirais. Je n’ai aucun contact. Après Le Mans, j’ai eu Hervé au téléphone qui m’a félicité et m’a dit que j’avais bien évolué depuis Valence l’année dernière où j’avais roulé avec eux. Maintenant, on n’a pas parlé d’autre chose. Dans tous les cas, ils savent que je suis là et que je sais faire de la moto, que j’ai envie, que ce serait vraiment mon but de rouler avec eux car c’est une équipe super sympa que j’ai découverte l’année dernière. Mais on n’a parlé de rien.
Ce sera d’ailleurs peut-être mon problème un jour, car je n’arrive pas à me vendre, à aller vers ces équipes là et à leur demander de me proposer quelque chose. Je crois encore peut-être trop au père Noel en me disant que si je roule vite, ça va se remarquer et se faire tout seul."
GP-Inside : Ta performance au Mans ayant été remarquée jusqu’en Californie où le constructeur de la Brough Superior «Carbon 2»  qui sera Wild Card à Silverstone a appelé Christian Boudinot pour le féliciter, il serait plus que très étonnant qu'Hervé Poncharal n'ait pas un œil sur ce que tu fais...
Dans un autre domaine, où en est-on de ta Wild Card à Magny Cours en Supersport mondial, avec Martial Garcia?
Lucas Mahias: "Normalement, c’est bon, le budget est quasiment bouclé, la moto est en train d’être préparée, des essais sont prévus. J’espère que ça va être une bonne course. Je vais faire mon maximum pour essayer de montrer que je peux aussi rouler vite là-bas. Ca peut être aussi la solution, si je n’arrive pas à trouver de contacts en Grand Prix. Peut être est-ce encore un endroit où l’on peut trouver une bonne équipe sans argent. On verra bien.
Généralement, les pilotes qui sont dans les 15 en GP arrivent à y faire de bons résultats, donc j’y crois. J’ai montré des choses en GP et j’espère pouvoir en montrer en Supersport, puis on verra ce que ca donnera."  
Depuis cette interview, Lucas a effectué une séance d'essais de la dernière évolution de la TranFiormers, mardi dernier à Pau, où il a pu constater des progrès sensibles.
Contacté aujourd'hui, Christian Boudinot, concède que si les diverses souscriptions et ventes au enchères ont rapporté de quoi payer l'engagement de la Moto2 à Brno, il manque encore malheureusement une somme d'environ 3000 euros pour payer diverses dépenses obligatoires, dont les frais de déplacements.
Si 300 internautes se mobilisent et donnent 10 euros chacun, on pourra à nouveau voir cette petite équipe de passionnés nous faire vibrer en Grand Prix...
SOUSCRIPTION TRANSFIORMERS
Revenir en haut Aller en bas
 
Lucas Mahias, Wild Card au Grand prix de Brno? Il manque encore de l'argent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Motards06 :: QUI BAFOUILLE QUOI !!!!!!!! :: Tout sur le GP-
Sauter vers: