Après avoir connu la gloire avec le titre 2012 de Marc Márquez, le constructeur de Turbenthal a connu une descente aux enfers en 2013 et 2014 avec le deux titres pour son concurrent Kalex.