balades motos
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

  MotoGP, course : Jack Miller, de la pluie et des larmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fazer06
Admin
Admin
avatar

Masculin

MessageSujet: MotoGP, course : Jack Miller, de la pluie et des larmes   Lun 27 Juin 2016 - 9:53

26-06-2016 15:29 Daryl Ramadier 194
Non, vous ne rêvez pas : Jack Miller a remporté le Grand Prix MotoGP des Pays-Bas 2016. Au terme d'une (ou plutôt deux !) course folle, l'australien est allé chercher son premier triomphe en catégorie reine devant Marc Marquez et Scott Redding.
Apparue à l'arrivée de la course Moto2, la pluie est venue troubler le scénario de la 8ème épreuve du Championnat du Monde de Vitesse Moto. Si 26 tours ont bien été effectués, les spectateurs du TT Circuit Assen ont assisté à deux départs, deux courses nettement différentes.
 
Premier départ : Les poissons rouges
Troisième en Q2, Scott Redding est en passe de réaliser le holeshot mais écarte dans le premier droit. Le britannique laisse ainsi les commandes à Valentino Rossi, suivi comme son ombre par Andrea Dovizioso. Derrière, les premiers écarts se creusent déjà alors qu'un Yonny Hernandez déchaîné s'invite dans la lutte pour la première place.
Distancé par les leaders, Marc Marquez se maintient néanmoins aux avant-postes à l'inverse de son compatriote Jorge Lorenzo. En perdition totale, le pilote Yamaha chute littéralement au classement jusqu'à être hors des points.
Bien que qualifié 16ème, Dani Pedrosa est l'un des bénéficiaires de ces conditions de course puisqu'il s'octroie rapidement la 6ème place. Même chose pour Andrea Iannone, revenu dans le top-10 malgré sa pénalité.
 
Au-dessus du lot, Hernandez s'empare de la tête de la course et ouvre le gap sur ses rivaux. Le surprenant colombien va malheureusement chuter alors qu'il menait, voyant la première victoire de sa carrière glisser sur le bitume néerlandais. Il sera imité par Iannone quelques kilomètres plus tard.
Météo changeante, pluies éparses à certains endroits, trombes d'eau sur d'autres portions de piste... La course est à l'image du ciel hollandais : complètement dingue. Alors que Lorenzo pointe bon dernier, Dovizioso s'empare du leadership mais voit sa suprématie remise en question par un Danilo Petrucci remonté comme un boulet de canon.
Mieux placé des 3 candidats au titre, Rossi ne ménage pas ses efforts et prend des risques afin de conserver sa position sur le podium. Les pilotes Ducati sont cependant plus à l'aise, et c'est bientôt au tour de Redding de rejoindre la lutte pour le triomphe.
La direction de course décide de sortir le drapeau rouge après 14 des 26 tours prévus. Les positions sont figées, un second départ est planifié et 12 boucles seront à parcourir.
 
Second départ : un exploit nommé Miller
Leader avant l'arrêt, Dovizioso prend le meilleur départ mais se fait rapidement dépasser par Rossi. Les deux italiens vont néanmoins faire partie des malheureux perdants de cette deuxième course, marquée par une hécatombe de chutes : Pedrosa, Crutchlow, Dovizioso, Smith, A. Espargaro, Pirro, Bautista, Rabat... et eux.
Scénario improbable qui voit donc Marquez se retrouver en tête de la course, alors que le pilote privé Jack Miller arrive dans sa roue. L'australien ne se pose aucune question et fait les freins au double-Champion du Monde MotoGP. L'écart entre les deux pilotes Honda se stabilise autour de la seconde. Derrière, Pol Espargaro et Scott Redding sont aux prises pour le gain de la 3ème place.
Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, Jack Miller gagne aux Pays-Bas sur le TT Circuit Assen. Un triomphe improbable, sur lequel personne n'aurait parié et qui fait aujourd'hui partie de ces histoires qui font la magie du MotoGP. Sur le podium, la pluie du ciel avait fait place à celle qui tombait des yeux du vainqueur.
 
Miller, tant critiqué pour être directement passé du Moto3 au MotoGP et encore souffrant de sa blessure, devient le premier à battre le quatuor Lorenzo-Marquez-Pedrosa-Rossi depuis... presque 4 ans ! Le dernier à les avoir battu avant lui était également australien : il s'appelle Casey Stoner, et avait remporté son dernier GP devant son public le 28 octobre 2012.
Derrière, Redding monte sur le 2ème podium MotoGP de sa carrière après Misano 2015. Pol Espargaro échoue à la 4ème place mais, même s'il est déçu, peut se satisfaire d'être premier pilote Yamaha. Iannone complète le top-5.
Lorenzo termine 10ème derrière Maverick Vinales et limite ainsi les dégâts au classement général. Marc Marquez en conserve la tête et compte désormais 24 points d'avance sur le majorquin, tandis que Rossi est repoussé à 42 longueurs.
Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook
Revenir en haut Aller en bas
 
MotoGP, course : Jack Miller, de la pluie et des larmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Motards06 :: QUI BAFOUILLE QUOI !!!!!!!! :: Tout sur le GP-
Sauter vers: