balades motos
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 QatarGP, MotoGP : Viñales exulte, Dovi maitrise, Rossi renait, Zarco épate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fazer06
Admin
Admin
avatar

Masculin

MessageSujet: QatarGP, MotoGP : Viñales exulte, Dovi maitrise, Rossi renait, Zarco épate   Mer 29 Mar 2017 - 11:29

26-03-2017 22:43 Gregory Hellinx 0
Il n’est certainement plus nécessaire de rappeler que les conditions météorologiques d’hier ont complètement redistribué les cartes puisqu’avec des qualifications annulées, c’est une grille comprenant des grands gagnants et des grands perdants qui prenait place sur le circuit international de Losail.
Si la première place de Maverick Viñales ne se contestait évidemment pas, la seconde de Iannone constituait évidemment une énorme surprise tant lors des deux premières séances il avait semblé loin des principaux favoris.
PUBLICITÉ
On peut en dire autant de la sixième de Scott Redding et, dans une moindre mesure, de la quatrième de Johann Zarco même si, depuis le début de l’année, on se félicite de la bonne tenue des pilotes Tech3.
Du côté des grands perdants, on pointe évidemment Rossi, dixième et Lorenzo, douzième et même Crutchlow, neuvième.
La course s’annonçait donc rude et les choses ne s’arrangeait pas puisqu’avant de s’élancer pour le warm-up, de nouvelles gouttes de pluie venaient perturber le bon déroulement des courses.  
S’en suivait une nouvelle procédure de départ et une nouvelle mise en grille.
Malheureusement, le même scénario se répétait après que plusieurs pilotes aient dû quitter la piste (dont Viñales) lors du tour de mise en grille en raison de plaques d’humidité.    
Pourtant, malgré un nouveau report, les pilotes s’élançaient finalement avec 45 minutes de retard et effectuaient deux tours de chauffe avant de débuter une course réduite à 20 tours.
A l‘extinction des feux, c’est Andrea Iannone qui bondissait le plus promptement de sa place et c’est qui réalisait le ‘hole shot’ devant Johann Zarco, Marc Marquez et Andrea Dovizioso. Maverick Viñales, grand favori, se loupait et rétrogradait dans le classement pour s’établir au cinquième rang lors du premier passage sur la ligne.
Derrière, si Pedrosa résistait, un carénage bleu avec un numéro jaune faisait son apparition. Alors qu’on l’annonçait sur le retour, que Schwantz l’annonçait sur le départ et que Meregalli l’avait annoncé fatigué, Valentino Rossi s’accrochait à son guidon et gagnait trois places dès le premier tour.
Mais alors que Lorenzo commettait une erreur et se retrouvait à la seizième position, devant, c’est Johann Zarco qui faisait le show.
Le Français se débarrassait de Iannone et s’offrait le luxe de disputer sept tours incroyables sous le feu des projecteurs qataris.
Johan était beau, Johann était fort mais malheureusement, une fraction de seconde de relaxation au virage deux, lui coûte finalement très chère puisqu’il perdait l’avant et terminait sa première course dans le bac à gravier.
Mais qu’à cela ne tienne, Johann, aujourd’hui, a montré une fois de plus que ses deux titres en Moto2 étaient tout sauf le fruit du hasard. Il nous a fait rêver…les beaux jours arrivent !
Après cette interlude d’une fraîcheur inouïe, la course pouvait entrer dans le vif du sujet et c’est Dovizioso qui nous y emmenait en mettant un Iannone très (trop ?) rapide sous pression.
Malheureusement, au onzième tour, le pilote Suzuki entrait un peu trop fort dans un virage et perdait l’avant de sa machine (sentiment de déjà vu).
L’instant d’une fraction de seconde, nous avons vu défiler l’Argentine 2016 où il avait emmené son équipier Dovizioso visiter les installations de sécurité du circuit mais ouf, pas de remake et Dovizioso, qui décramponnait Marquez, pouvait s’envoler.
Marquez perdait du terrain, Viñales en gagnait, Rossi s’accrochait et à 10 boucles de la fin la première Yamaha saluait Marquez imitée, la boucle suivante par la seconde.
On ne revoyait plus Marquez qui devait certainement pousser un grand ouf de soulagement en voyant le drapeau à damier vu que son équipier, poussé aux fesses par un très grand Espargaro (qui colle 40 secondes à Lowes, son équipier) revenait dessus comme un boulet de canon. Ils seront respectivement 4ème , 5ème et 6ème.
Devant Viñales, à la limite partout, jouait au chat et à la souris avec Dovizioso pendant que derrière, héroïque, Rossi mordait sur sa chique pour ne pas se laisser distancer.
Pourtant, à deux tours de la fin et alors que Viñales passait définitivement Dovizioso, Rossi rendait la main et se contentait d’une troisième place qui n’a certainement pas la saveur de la victoire mais qui, psychologiquement, vaut son pesant d’or.
Aujourd’hui, Rossi a envoyé un message fort à ceux qui l’avaient enterré…’lamentino’ disent ses détracteurs en Italie…en vingt tours, il leur a une fois de plus expliqué pourquoi après autant d’années, il est toujours là à se battre avec des gamins qui ont 15 ans de moins que lui. Remarquable !   
Mais aujourd’hui, il était écrit dans les astres, qui ont d’ailleurs eu du mal à se faire voir dans le ciel du Qatar, que Maverick Viñales gagnerait et deviendrait le deuxième plus jeune pilote de l’histoire à remporter un GP sur deux marques différentes.
Dovizioso a été énorme mais cela n’a pas suffi pour venir à bout d’un jeune loup dont la simplicité est une des marques de fabrique. Chapeau Mack !
Et derrière alors ? Folger a pris un mauvais départ mais s’est offert une belle remontée jusqu’à la huitième position avant de commettre une petite erreur et terminer à la dixième place.
Lorenzo s’est bien battu contre la GP15 de Loris Baz et a fini par l’emporter mais il est évident que du côté du majorquin, il y a beaucoup de travail puisqu’il termine à 20 secondes du vainqueur (onzième).
Redding clôture au septième rang devant Miller et un très bon Rins, neuvième.
Chez KTM, on est dans le doute avec une seizième place pour Espargaro et une dix-septième pour Smith.
Les conditions météorologiques ont retardé ce Grand Prix mais on n’ est pas fâchés d’avoir attendu…la saison promet d’être énorme !
Revenir en haut Aller en bas
 
QatarGP, MotoGP : Viñales exulte, Dovi maitrise, Rossi renait, Zarco épate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Motards06 :: QUI BAFOUILLE QUOI !!!!!!!! :: Tout sur le GP-
Sauter vers: