balades motos
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 ArgentinaGP : Viñales intouchable, Rossi ressuscite encore, Crutchlow mériterait tellement plus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fazer06
Admin
Admin
avatar

Masculin

MessageSujet: ArgentinaGP : Viñales intouchable, Rossi ressuscite encore, Crutchlow mériterait tellement plus !   Lun 10 Avr 2017 - 17:07

09-04-2017 23:18 Gregory Hellinx 0
En gagnant au Qatar, Maverick Viñales avait non seulement confirmé ses excellentes prestations hivernales mais il avait également fait comprendre qu’il faudrait désormais éviter de le considérer comme une surprise.
Grace à son aisance mais également grâce à sa gestion de la pression, Mack avait donné un sacré coup de pied dans la fourmilière de la catégorie reine.
Toutefois, comme il avait aimé le préciser au moment de s’assoir à la table de la conférence de presse pré GP, il arrivait en Argentine sans repère au guidon de la Yamaha et du coup, une certaine inconnue enveloppait son weekend.
Mais cette inconnue ne tenait guère longtemps puisque dès la onzième minute de la première séance, il se portait aux avant-postes.
La météo offrait un petit interlude à ses adversaires qui en profitait pour se rapprocher (Rossi) ou même le dépasser (Marquez) en qualifications mais cela n’allait pas durer.
En effet, ce matin, lors du warm-up, l’espagnol reprenait sa marche en avant et annonçait la couleur… tout le monde allait devoir jouer un remake du film « catch me if you can » avec lui dans le rôle de Di Caprio.
Mais Marc Marquez, qui ne l’entendait pas de cette oreille, profitait de sa pole position pour prendre un départ tonitruant et repousser tous ses adversaires à plus de deux secondes dès le troisième tour.
Malheureusement pour lui et alors que Viñales venait de passer Cal Crutchlow pour le gain de la seconde place, il ne voyait pas la fin de cette troisième boucle et plantait ses espoirs de victoire dans le gravier argentin.
Avant cela, un des autres grands protagonistes des années précédentes voyait ses espoirs ruinés par un départ catastrophique et ce grand protagoniste n’était autre que Jorge Lorenzo.
En effet, le pilote Ducati, qui s’élançait de la seizième position, tentait de se refaire le plus vite possible mais il freinait trop tard et heurtait la roue de Iannone et couchait sa machine dans le bac.
L’Espagnol essayait une nouvelle ergonomie pour sa selle mais l’essai n’aura pas duré longtemps !
Devant, Maverick Viñales alignait une impressionnante série de 9 tours en 1.39 alors que derrière, Crutchlow n’en réussissait que quatre sur toute la course et Rossi trois.
L’Espagnol se mettait donc en mode machine et écœurait la concurrence qui comprenait qu’aujourd’hui, elle se battrait pour la seconde place.
Les tours s’enchaînaient et les positions entre les trois premiers restaient figées. Pil fallait redescendre d’un groupe.  
C’est d’abord Petrucci qui emmenait la chasse avec Pedrosa dans son dos et Bautista à l’affût.
Pendant ce temps, Johann Zarco disputait une course merveilleuse en revenant d’une très peu avantageuse quatorzième position sur la grille de départ.
Le Français remontait progressivement et dépassait Petrucci que Pedrosa venait lui-même de dépasser.
On croyait même rêver lorsqu’il s’offrait le luxe de donner la leçon à Pedrosa alors qu’il restait 15 tours.
Malheureusement, il commettait une petite erreur et voyait le pilote Repsol le repasser une boucle plus tard. Toutefois, à la limite, l’espagnol perdait l’avant de sa machine et laissait Zarco en découdre avec Bautista pour le gain de la quatrième position.
C’est finalement le pilote Aspar qui prenait le meilleur sur le pilote Tech3, auteur peut-être d’un choix de pneu (le dur à l’arrière) pas tout à fait optimal, et qui s’en allait cueillir la quatrième place.
Derrière Johann, cinquième, Jonas Folger, son équipier, se défaisait de Petrucci et s’octroyait la sixième position.
Avant d’en revenir à la lutte pour la seconde place, on signalera encore la pénalité reçue par Iannone pour départ volé et la malédiction argentine pour Dovizioso qui, revenu sur le peloton Zarco, se faisait faucher par un Aleix Espargaro légèrement optimiste. Les années se suivent et se ressemblent donc pour le pilote Ducati. On signale également la chute de Rins et le retrait de Sam Lowes en raison d'un problème à la boîte de vitesses.
Devant, Rossi attendait qu’il ne reste plus que sept tours pour enfin se porter à la hauteur de Cal Crutchlow.
Il passait alors le britannique qui continuait à se battre mais devait finalement céder face à Rossi qui, au dix-neuvième passage, tournait 4 dixièmes plus vite. La messe était dite avec des positions qui ne bougeaient plus.
Les deux pilotes Yamaha trustent donc les deux premières places du podium avec un Maverick Viñales insaisissable et sans concurrence mais aussi avec un Rossi qui, ne l’oublions pas, avait clôturé la première journée à la seizième position.
Rossi revient dans le coup et confessait d’ailleurs de grands progrès en matière de freinage. Si on jette un coup d’œil au classement général, on se dit d’ailleurs que son retour aux avant-postes est à espérer car aujourd’hui, entre le premier et le troisième, Andrea Dovizioso, il y a déjà 30 points ! Un gouffre et on n’a encore disputé que deux courses !    
On soulignera encore pour terminer la petite pique de Cal Crutchlow qui, à l’interview, ne manquait pas de signaler qu’il était heureux de marquer de gros points factory pour Honda… Honda… Factory… on est d’ailleurs certains qu’il ne démériterait pas sur la selle d’une moto orange mais ce n’est malheureusement pas l’avis de tout le monde dans le garage Repsol.         
Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook
Gregory Hellinx
PositionPiloteTeamKm/HTemps/Ecart
1 Maverick ViñalesMovistar Yamaha MotoGP172,641'45.060
2 Valentino RossiMovistar Yamaha MotoGP172,4+2.915
3 Cal CrutchlowLCR Honda172,4+3.754
4 Alvaro BautistaPull&Bear Aspar Team172,2+6.523
5 Johann ZarcoMonster Yamaha Tech 3171,6+15.504
6 Jonas FolgerMonster Yamaha Tech 3171,4+18.241
7 Danilo PetrucciOCTO Pramac Racing171,2+20.046
8 Scott ReddingOCTO Pramac Racing170,9+25.480
9 Jack MillerEG 0,0 Marc VDS170,9+25.665
10 Karel AbrahamPull&Bear Aspar Team170,8+26.403
11Loris BAZReale Avintia Racing170,8+26.952
12Tito RABATEG 0,0 Marc VDS169,8+41.875
13 Hector BarberaReale Avintia Racing169,7+42.770
14 Pol EspargaroRed Bull KTM Factory Racing169,7+43.085
15 Bradley SmithRed Bull KTM Factory Racing169,7+43.452
16 Andrea IannoneTeam SUZUKI ECSTAR169,5+46.219
Andrea DoviziosoDucati Team171,611 Tours
Aleix EspargaroAprilia Racing Team Gresini171,511 Tours
Dani PedrosaRepsol Honda Team171,812 Tours
Sam LowesAprilia Racing Team Gresini168,114 Tours
Alex RinsTeam SUZUKI ECSTAR164,814 Tours
Marc MarquezRepsol Honda Team171,822 Tours
Jorge LorenzoDucati Team
Revenir en haut Aller en bas
 
ArgentinaGP : Viñales intouchable, Rossi ressuscite encore, Crutchlow mériterait tellement plus !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Motards06 :: QUI BAFOUILLE QUOI !!!!!!!! :: Tout sur le GP-
Sauter vers: